'Alî Al-Akbar Ibn Al-Hussein (as)

Publié le par Melina Nilles. Sylvie Gérard-Fontane

"Je suis 'Alî fils d'Al-Husayn, fils de 'Alî  Nous, par le Seigneur de la Maison, sommes plus dignes du Prophète. ""Je suis 'Alî fils d'Al-Husayn, fils de 'Alî  Nous, par le Seigneur de la Maison, sommes plus dignes du Prophète. "

"Je suis 'Alî fils d'Al-Husayn, fils de 'Alî Nous, par le Seigneur de la Maison, sommes plus dignes du Prophète. "

'Alî Al-Akbar Ibn Al-Hussein (as)

Nul ne resta avec Al-Hussein (as), à l'exception de ses Ahl al-Bayt (as), lesquels étaient déterminés à affronter la mort avec leurs forces et à conserver leur dignité. Ils sont venus se dire adieu l'un à l'autre. Le premier étant Abul-Hasan 'Ali al-Akbar (l'Aîné) qui était âgé de vingt-sept ans.
Il est né le 11 Sha'ban, 33 A.H. selon Sayyid Muhammad 'Abd al-Husayn al-Jafari al-Hairi dans Anis al-Shi'ah, un manuscrit qu'il adressa au sultan Fath Ali Shah. (cf. notes 1-4)
Il était un miroir réfléchissant la beauté personnelle du Prophète (sawas) et un modèle de son propre code d'éthique sublime, un spécimen de sa sage parole.
Un poète du Messager d'Allah (sawas) l'a loué ainsi:
Jamais aucun oeil n'a vu meilleur que vous
Jamais des femmes n'ont produit plus beau que vous
Exempt de défauts, vous fûtes conçu
Comme si vous le fûtes comme vous l'aviez voulu.

Al-Madih al-Akbar dit (cf.note 5):

Aucun oeil qui l'a vu n'a jamais vu
Quelqu'un marchant, pieds nus ou non.
La chair bouillonne jusqu'à maturité,
Le mangeur ne la trouve pas chère du tout,
Chaque fois que le feu pour elle était allumé,
Il s'enflammait avec noblesse.
Tout comme un pauvre la voit dans l'espoir,
Ou comme un homme seul, sans famille.
Jamais il ne préfèra sa vie à sa croyance,
Il n'a pas non plus vendu ce qui est juste pour un méfait.
Je pense au fils de Layla, celui de la rosée,
Je vous décris le fils de haute lignée.
'Ali al-Akbar est une branche de l'arbre de la Prophétie, l'homme qui a hérité des grands mérites. Il était vraiment digne d'être un calife n'était-ce déjà la prédestination par le Seigneur des Cieux. Le plus Glorifié avait enregistré leurs noms sur la tablette apportée par Gabriel (as) au Messager d'Allah (as), paix et bénédictions d'Allah soient sur lui et sa descendance.


Il a hérité le bien-fondé de son héritage
De chaque vaillant guerrier et de chaque brave
Dans la puissance de Hamzah, dans la bravoure de Hayder,
Dans la sublimité de Al-Husayn, dans la dignité de Ahmad,
Bon dans les actes et dans la conduite,
Sage dans la parole comme le Prophète Ahmad. (note 6)

Une fois qu'il fut sur le point de se lancer dans la défense des Ahl al-Bayt (as), il resta très douloureusement avec les dames qui ont grandi dans le giron de l'Imamat parce qu'il était celui sur lequel reposaient leurs espoirs pour leur protection et leur sécurité, leur seul espoir après le départ de Al-Husayn (as).
L'une d'elles voyait le Message Prophétique sur le point d'être coupé avec sa mort, tandis qu'une autre voyait le soleil de la Prophétie pratiquement éclipsé, tout comme encore une autre voyait le code de l'Ethique Muhammadienne toucher à sa fin.
Elles l'ont toutes entouré en plaidant: "Ayez pitié de nos êtres étrangers en ce pays! Nous ne pouvons supporter votre séparation! "
Mais il ne leur a pas prêté attention car il pouvait facilement voir comment ses ennemis étaient finalement déterminés à verser son sang pur. Il a demandé la permission de son père (as) puis est sorti sur un cheval, nommé Lahiq, appartenant à Al-Husayn (as) . (note 7)
Du camp de Layla, mère de 'Ali Al-Akbar et fille de Maymuna fille d'Abu Sufyan, un homme a crié: "O' Ali! Vous avez la parenté avec le commandant des fidèles, Yazid, et nous tenons à la protéger; donc, si vous le souhaitez, nous pouvons vous accorder la sécurité. " (note 8)
Il (as) dit: "La parenté que j'ai avec le Messager d'Allah, la paix d'Allah et Ses bénédictions soient sur lui et sa progéniture, est maintenant plus digne d'être sauvegardée." ( note 9)


Puis il récita ces versets Rajaz, identifiant sa sainte personne et son sublime objectif:

Je suis 'Alî fils d'Al-Husayn, fils de 'Alî
Nous, par le Seigneur de la Maison, sommes plus dignes du Prophète.
Par Allah! Nous ne serons jamais gouvernés par les da'i
Avec l'épée je vais défendre ma famille
Et frapper comme un jeune Hashemi, Qarashi! (note 10)
***


Extrait de l'ouvrage Maqtal Al-Husayn de Abd Al-Razzaq al-Muqarram, en cours de traduction française depuis la version anglaise du même nom de Yasin Al Jibouri
Par lequel
Je présente mes Félicitations et mon Amour à Imam Al-Hussein (as) et à tous les siens du premier (sawas) jusqu'au dernier ('aj) pour l'anniversaire de la naissance de 'Ali Al-Akbar (as) .
Paix et Miséricorde sur eux tous.
Dans l'attente du Résurrecteur ('as, 'aj)

Sylvie Gérard-Fontane
***

Notes:
1.al-Khawarizmi, Maqtal al-Husayn, Vol. 2, p. 26.
2.Sur p. 14 de notre mémoire d'Ali al-Akbar, nous avons cité l' Imam Abul-Hasan al-RIDA (as) disant qu'il était marié à une «mère des fils» , d' où son kunya "Abu [père de] al-Hasan" après que son fils par elle, al-Hasan. Sa ziyarat, mentionnée sur p. 239 de Kamil al-Ziyarat d'Ibn Qawlawayh, souligne ce fait. Instruisant Abou Hamzah, Imam Ja'far as-Sadiq (as) l'a chargé de, dire: «Allah vous bénit vous et votre progéniture et famille et bénit vos pères, votre progéniture, et vos mères, les bons de qui Allah a enlevé toute abomination et ceux qu'il a purifié avec une purification parfaite. "Offspring" implique un certain nombre de personnes, au moins deux.
3.Dans notre thèse sur 'Ali al-Akbar, nous avons cité les historiens en disant qu'il était plus âgé que l' Imam al-Sajjad (as). Nous citerons Zayn al-'Afif [al-Sajjad] reconnaissant ce fait, lorsque nous discuterons des événements post-martyre dans un dialogue entre l'Imam (as) et Ibn Ziyad.
4.Comme cité dans Anis al-Shi'ah, un manuscrit écrit par Sayyid Muhammad 'Abd al-Husayn al-Jafari al-Hairi pour le sultan Fath Ali Shah.
5.Selon p. 32 de Maqatil al-Talibiyyin, ce poème a été écrit en mémoire de 'Ali al-Akbar [' Ali principal].
6.Ces versets et ceux à suivre ont été composés par l'autorité Ayatullah Shaikh 'Abd al-Husayn Sadiq al-'Amili, qu'Allah le sanctifie.
7.Selon p. 178 de Fadl al-Khayl par 'Abd al-Mu'min al-Dimyati (d. 805 AH / 1402 AD), l' une des juments d'Al-Hussein (as) a été nommé Lahiq, et p. 183 l'auteur dit: «Al-Hussein , fils de 'Ali (as), avait une jument nommée al-Yamum et une autre nommée Lahiq sur laquelle il portait son fils 'Ali al-Akbar Ibn al-Hussein au cours de la bataille de la Taff où ils ont été tués tous les deux."
8.Ibn Hajar al-'Asqalani, Al-Isaba, Vol. 4, p. 178, où la biographie d'Abu Murrah est discutée.
9.Abu Nasr, Sirr al-Silsila, p. 57, dans la discussion de la généalogie en général et celle de Mis'ab Ibn al-Zubayr de Quraish en particulier.
10.Le reste de ces versets est enregistré par Shaikh al-Mufid, qu'Allah le sanctifie, dans son livre Al-Irshad.

également publié sur http://im.imamhussain.org/french/actualites/4695

(à suivre)

Commenter cet article